Les carreaux de ciment anciens
06 May
Les carreaux de ciment anciens

Apparus à la fin du XIXe siècle, à Viviers en Ardèche, dans le sud-est de la France, les carreaux de ciment voient le charme authentique et intemporel de ce carrelage ancien revenir au goût du jour, et ils séduisent de plus en plus d'amoureux de la décoration authentique.

Le carreau de ciment c'est quoi ?

La fabrication du carreau de ciment est entièrement manuelle. Un mélange de pâte de ciment, de sable, de poudre de marbre et de pigments colorés est coulé dans un moule appelé « diviseur ». On lui ajoute ensuite une couche de structure de ciment sec et de sable, et on complète le moule avec un mélange de sable, de ciment et de gravillon qui assure la solidité de l'ensemble. Ces différentes couches sont ensuite pressées, et séchées à l'air libre. Leur aspect peut parfois présenter des irrégularités comme des micro-fissures qui n'affectent pas leur résistance. Il ne faut pas oublier qu'il s'agit avant tout d'un produit artisanal, et que c’est cette caractéristique qui fait une partie de leur charme authentique. Leurs coloris et motifs sont variés et peuvent donc se marier avec tous les styles de décoration, du plus classique au design, en passant par le vintage. La taille d’un carreau de ciment varie de 5x5 cm à 30x30 cm, est toujours carrée, présentant selon les modèles des angles biseautés, hexagonaux ou droits. On leur associe des plinthes assorties, et des nez de marche. On peut les poser soit en créant un motif répété avec le même type de carreaux, soit mélanger les motifs et les couleurs pour un résultat personnalisé et unique. Il existe un nombre de combinaisons infinies grâce à la richesse des graphismes de ce carrelage ciment. Leur usage est généralement réservé à l'intérieur, car il s'agit d'un matériau poreux donc gélif. Ils sont très résistants à l'usure, car la surface décorative est d'une épaisseur de plusieurs millimètres, et on trouve des carreaux de ciment anciens présentant des coloris préservés malgré les années. Il s'agit donc d'un investissement à long terme, profitant à de nombreuses générations.

C:pinterest

Comment poser des carreaux de ciment ?

La pose peut aussi bien s'effectuer sur le sol que sur les murs. Toutes les pièces, même très passantes, couloirs ou salons peuvent recevoir des carreaux de ciment. Du fait de leur présence décorative importante, on les réserve la plupart du temps à des surfaces limitées. Dans un salon par exemple, on se contentera d'un tapis de carreaux de ciment, plutôt que de carreler l'intégralité de la pièce, en les accordant avec un parquet ancien avec lequel ils se marieront parfaitement.

On choisit le plus souvent une pose scellée sur un support sec, stable et sain comme un lit de mortier. Si pour les carreaux neufs, on peut envisager une pose bord à bord, il est préférable de prévoir un joint très fin pour les carreaux de récupération afin de garantir la perfection du calepinage. La découpe de fait à l’aide d’une meuleuse, de préférence à eau. Une pose collée, particulièrement sur les murs est également possible. La technique de pose est simple, en collé, ou scellé, mais il s'agit de respecter quelques règles bien précises :

1. Une pose à blanc ou calepinage, destiné à définir quel sera le résultat final. On tente d'harmoniser au mieux l'ensemble des carreaux en assortissant motifs et couleurs.

2. Une pose à joints minces de 1mm pour garder l'intégralité et la beauté des motifs.

3. Un pressage à la main pour ne pas risquer de les abîmer. Il ne faut jamais les presser avec un maillet.
Après la pose il est indispensable d'attendre un délai variant de 7 jours à un mois selon le type de pose effectuée, avant de procéder à la finition à l'aide d'un produit « décarbonatant », pour supprimer l'effet de laitance. Un brossage sera ensuite nécessaire afin de lisser la surface et de permettre un entretien plus aisé par la suite. Un séchage de 24 heures doit être respecté après cette dernière intervention.

       

L'entretien du carreau de ciment ancien

Le principal défaut du carreau de ciment est sa porosité. Il est donc essentiel de le recouvrir d'un traitement imperméabilisant, hydrofuge et oléofuge, type Huile d'oxane ou produit pour marbre, particulièrement dans les pièces humides, où il est soumis à de fortes sollicitations. Deux à trois couches de produit destiné à cet usage seront nécessaires pour assurer une parfaite protection des carreaux, avec un temps de séchage de plusieurs heures à respecter entre chaque couche. Une fois la dernière couche appliquée, il sera nécessaire de laisser sécher encore 24 heures avant d'appliquer une couche de cire, qui facilitera l’entretien du carrelage ciment. Lorsqu'on constatera que le carreau se ternit, il suffira de passer une nouvelle couche de cire diluée dans l'eau pour raviver ses couleurs et lui conserver sa beauté. L'entretien régulier du carreau se fait autrement avec un produit ménager doux dilué dans de l'eau chaude. Un savon de Marseille sera le produit idéal d'entretien. On évitera d'utiliser du savon noir, car l'huile de lin présente dans ce produit risque à terme de boucher les pores du carreau, et obligerait à un entretien uniquement au savon noir par la suite.

Pourquoi choisir des carreaux de ciment de récupération ?

Le choix d’un carreau de ciment de récupération peut se révéler judicieux pour diverses raisons :

- Vous restaurez une maison ancienne et désirez donner au sol un aspect authentique, en
rapport avec sa période de construction. Le carrelage ancien est donc le meilleur choix car
même avec un carreau neuf à l’aspect « vieilli », l’aspect artificiel reste toujours visible.
- Vous possédez déjà un sol ancien en carreaux de ciment, présentant des manques, et
vous cherchez à le compléter sans aspect de neuf.
- Vous voulez apporter à votre décoration, même contemporaine, un aspect unique en
réutilisant un matériau qui a une histoire, en insérant par exemple un tapis de carreaux de
ciment dans un carrelage plus moderne.

Le carrelage de récupération est-il cher ?

Les matériaux anciens peuvent sembler plus coûteux que les matériaux neufs. Mais il ne
faut oublier qu’il s’agit d’un investissement sur le temps, et qu’en général vous en utiliserez
une faible surface. Le prix de revient final restera très abordable.
Les utilisations du carreau de ciment sont diverses et n’ont de limites que celle de votre
imagination. Vous pouvez choisir de les poser classiquement sur un sol, dans un couloir
ou avec plus d’originalité, comme un tapis dans un salon ou une salle de bain. Mais aussi
de les utiliser en crédence de cuisine, ou pour recouvrir une table.
Le carreau de ciment est un choix qui vous accompagnera pendant des années sans
perdre sa beauté et son intérêt décoratif, et mérite donc l’investissement que vous y
consacrerez.

  • Internationale

    Nous livrons partout ! Même chez les Inuits

  • Authentiques

    Nos pièces sont anciennes et uniques

  • 100% sécurisé

    Double authentification 3DS pour régler vos achats